Qui nous sommes

Équipe de direction de l'Autorité aéroportuaire Prince George (PGAA)

Gordon Duke

GORDON DUKE
Président et chef de la direction
gduke@pgairport.ca

Diane Bertram

DIANE BERTRAM
Directeur des finances et de l'administration
dbertram@pgairport.ca

Lindsay Cotter

LINDSAY COTTER
Responsable marketing et communication (en congé)

Trevor Gust

TREVOR GUST
Responsable des Opérations
tgust@pgairport.ca

Michel Kenny

MICHELLE KENNY
Responsable des services corporatifs
mkenny@pgairport.ca

Véronique Laass

Véronique LAASS
Responsable de la Comptabilité
vlaass@pgairport.ca

Stocks Geoff

GEOFF STOCKS
Responsable de la sécurité et de la conformité réglementaire
gstocks@pgairport.ca

Chrisie Berry

CHRISIE BERRY
Responsable des relations communautaires
cberry@pgairport.ca

Kaitlyn Joyce

KAITLYN JOYCE
Responsable Marketing & Développement des Services Aériens
kjoyce@pgairport.ca


Conseil d'administration de la PGAA

Derek Dougherty

DEREK DOUGHERTY
Président

(Nommé par le district régional de Fraser Fort George)
Aux soins de : cberry@pgairport.ca

Emilie Cheung

EMILY CHUNG
Vice-président

(Nommé par le district régional de Fraser Fort George)

Todd Corrigal

TODD CORRIGALL
secrétaire

(Nommé par la Chambre de Commerce)

ALAIN LEFEBVRE
Trésorier

(Nommé par la Ville de Prince George)

Don Zurowski

DON ZUROWSKI
Directeur

(Nommé par la Ville de Prince George)

FRANK ROBERTSON
Directeur

(Nommé par l'Autorité Aéroportuaire Prince George)

Shauna Harper

SHAUNA HARPER
Directrice

(Nommé par la Ville de Prince George)

Terry Kuzma

TERRY KUZMA
Directeur

(Nommé par l'Autorité Aéroportuaire Prince George)

Sandra Lee Rossi

SANDRA ROSSI
Directrice

(Nommé par l'Autorité Aéroportuaire Prince George)

Régina Toth

RÉGINA TOTH
Directrice

(Nommé par le gouvernement fédéral)

SIMON YU
Directeur

(Nommé par le gouvernement fédéral)

Katherine Scouten

KATHERINE SCOUTEN
Directrice

(Nommé par le gouvernement provincial)


Gouvernance du conseil

L'Autorité aéroportuaire Prince George Inc. a été constituée le 27 juillet 2000.

Conformément au règlement n° 1, un règlement relatif généralement à la transaction des affaires et des affaires de l'Autorité aéroportuaire Prince George, et basé sur les principes de responsabilité et de transparence souhaités par le gouvernement fédéral et approuvés par le conseil d'administration, le conseil est composé de douze membres nommés par :

  • Le gouvernement fédéral [2 représentants]
  • Le gouvernement provincial [1 représentant]
  • La Ville de Prince George [3 Représentants]
  • Le district régional de Fraser-Fort George [2 représentants]
  • La Chambre de Commerce [1 Représentant]
  • L'Autorité Aéroportuaire Prince George [2 Représentants]
  • Les membres du conseil représentent les intérêts des consommateurs, le milieu des affaires et les syndicats. Il comprend des administrateurs ayant une expérience dans les domaines juridique, de l'ingénierie, de la comptabilité et de l'industrie.

Les comités sont structurés pour soutenir la direction et le conseil d'administration et pour agir conformément aux exigences et aux décisions du conseil. Les comités suivants ont été créés :

  • Comité des finances et d'audit
  • Comité de gouvernance/nomination
  • Comité de consultation communautaire
  • Comité des ressources humaines
  • Comité des grands projets et de l'environnement

L'autorité aéroportuaire Prince George a organisé un atelier sur la gouvernance et les lignes directrices du conseil ont été approuvées au début de 2005.

Directives de gouvernance

Bien qu'elle ne soit pas obligée de le faire, l'Autorité aéroportuaire Prince George estime qu'il est de sa responsabilité de rendre compte à la communauté de modéliser ses pratiques de gouvernance comme si elle était une société cotée à la bourse des valeurs mobilières canadienne. La Politique nationale 58-201, Lignes directrices en matière de gouvernance d'entreprise et la Norme canadienne 58-101, Information sur les pratiques en matière de gouvernance, initiatives des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, sont entrées en vigueur en juin 2005 pour les sociétés cotées.

Voici l'application de ces lignes directrices par les autorités.

1. COMPOSITION DU CONSEIL

Ligne directrice
Le conseil devrait avoir une majorité d'administrateurs indépendants, en ce sens qu'être indépendant signifie ne pas faire partie de la direction ou n'avoir aucun conflit.

Divulgation
Le Conseil est composé exclusivement d'administrateurs indépendants. Le président du conseil, le vice-président, le secrétaire et le trésorier sont élus chaque année parmi les membres du conseil.

2. RÉUNIONS D'ADMINISTRATEURS INDÉPENDANTS

Ligne directrice
Les administrateurs indépendants devraient tenir des réunions régulières hors de la présence des administrateurs non indépendants et des membres de la direction.

Divulgation
Une réunion des membres du Conseil uniquement se tient à la fin des réunions régulières du Conseil ou à d'autres moments si nécessaire.

3. MANDAT DU CONSEIL

Ligne directrice
Le conseil d'administration devrait adopter un mandat écrit dans lequel il reconnaît explicitement la responsabilité de la gérance de l'organisation en :

3.1 S'assurer de l'intégrité de l'équipe dirigeante

3.2 Adopter un processus de planification stratégique

3.3 Identification des principaux risques

3.4 Avoir un plan de relève de la direction en place

3.5 Adopter une politique de communication

3.6 Avoir des contrôles internes et des systèmes d'information opérationnels

3.7 Mettre en place des lignes directrices et des principes de gouvernance

Divulgation
L'énoncé de mission de l'Autorité aéroportuaire Prince George est de « fournir un leadership en tant que moteur économique régional et une porte d'entrée pour les passagers et le fret en fournissant des services et des installations exceptionnels ».

Pour réaliser ce mandat :

3.1 L'Autorité dispose d'un système approfondi de rapports mensuels et trimestriels et de mesure du rendement, y compris des présentations régulières au conseil d'administration de tous les niveaux de gestion et la surveillance, la comparaison, l'analyse et l'explication continues des résultats et des attentes. Des ressources professionnelles externes sont utilisées pour tester l'intégrité des systèmes de contrôle interne.

3.2 L'Administration a un processus de planification stratégique, qui comprend un plan directeur à long terme de l'aéroport, un plan d'exploitation stratégique quinquennal dynamique et des budgets d'exploitation et d'immobilisations annuels avec des objectifs et des attentes examinés et révisés chaque année.

3.3 L'Autorité met en œuvre en permanence les changements nécessaires aux fonctions de gestion de la sûreté et de la sécurité relatives au mouvement des aéronefs et des passagers et à la protection des actifs aéroportuaires en tenant compte :

(a) Un plan de gestion environnementale et des politiques traitant de tous les problèmes environnementaux de l'aéroport, y compris le dégivrage des aéronefs et l'utilisation et l'application d'engrais et de pesticides.

(b) Un plan d'évacuation d'urgence de l'aéroport, un plan antisinistre et des plans de sûreté et de sécurité de l'aéroport.

(c) Un programme d'assurance complet pour protéger les actifs de l'aéroport et sa viabilité financière pour répondre aux obligations du bail foncier.

d) Une structure organisationnelle dotée d'un personnel spécialisé dans la planification et l'intervention en matière de sûreté, de sécurité et d'urgence.

(e) Transfert des risques par contrat.

(f) Procédures de rapport d'incident et d'intervention.

(g) Un comité de sécurité aéroportuaire.

3.4 Une structure organisationnelle de gestion a été approuvée par le Conseil.

3.5 Une vaste politique de communication est en place identifiant les principaux contacts, leurs rôles et leurs responsabilités. La politique définit le processus permettant aux parties prenantes de contacter l'Autorité et aux fournisseurs de services des compagnies aériennes et de l'industrie de communiquer avec l'Autorité.

3.6 Un système complet d'information et de rapport de gestion qui suit, mesure et surveille l'intégrité des statistiques financières, afin de fournir des données fiables pour la prise de décision. Les statistiques sur l'amélioration des services, la sûreté, l'environnement et la sécurité sont régulièrement suivies et contrôlées.

3.7 Le conseil a mis sur pied un comité de gouvernance et un manuel de politiques et de procédures a été rédigé à l'intention des administrateurs et des employés de l'Administration.

4. DESCRIPTIONS DE POSTE

Ligne directrice
Le conseil devrait élaborer des descriptions de poste claires pour le président, chaque comité et le directeur général.

Divulgation
Des descriptions de poste détaillées ont été élaborées pour le Conseil des autorités et pour chaque poste d'agent du Conseil. La description de poste des directeurs généraux est en place, de même que les descriptions de poste pour chaque membre de l'équipe de direction.

Des fiches de poste du personnel sont également en place et des formations métiers spécifiques sont menées en continu.

5. ORIENTATION ET FORMATION CONTINUE

Ligne directrice
Le conseil devrait s'assurer que tous les nouveaux administrateurs reçoivent une orientation complète.

Divulgation
Chaque nouveau directeur de la PGAA reçoit un manuel des directeurs qui contient les politiques et procédures actuelles de la PGAA à l'aéroport ainsi que le rôle et les responsabilités des directeurs. Des visites de l'aéroport, y compris des visites des sites de Nav Canada et de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, ainsi que des procédures font partie de l'orientation. Des présentations ultérieures sur les procédures de maintenance et de sécurité de l'aéroport sont fournies. La direction et le personnel reçoivent une orientation initiale sur le poste et suivent une formation spécifique sur les éléments du poste, au besoin.

6. CODE DE CONDUITE COMMERCIALE ET D'ETHIQUE

Ligne directrice
Le conseil devrait élaborer un code écrit de conduite des affaires et d'éthique applicable aux administrateurs et aux employés de l'Autorité.

Le code doit traiter en particulier :

6.1 Conflits d'intérêts

6.2 Protection des actifs sociaux

6.3 Confidentialité des informations de l'entreprise

6.4 Traitement équitable avec les clients, les fournisseurs, les concurrents et les employés.

6.5 Conformité aux lois et règlements

6.6 Signalement de tout comportement illégal ou contraire à l'éthique

Divulgation
6.1 Les administrateurs remplissent annuellement les documents de divulgation des conflits d'intérêts.

6.2 Les achats et l'approbation des paiements aux employés et aux clients ont établi un protocole d'approbation en place.

6.3 Les informations confidentielles de l'entreprise sont diffusées sur la base du besoin d'en connaître.

6.4 L'égalité des chances est soulignée pour les fournisseurs et les sous-traitants et les accords de travail des employés garantissent l'équité pour les employés.

6.5 Aucun administrateur ou employé ne sera tenu d'enfreindre une loi et le respect des règlements est primordial pour les employés.

6.6 Les administrateurs et les employés sont encouragés à signaler tout comportement en dehors des circonstances légales ou éthiques à la direction.

7. NOMINATION DES ADMINISTRATEURS

Ligne directrice
Le conseil devrait nommer un comité des candidatures composé exclusivement d'administrateurs indépendants qui auront un mandat clair établi pour eux, y compris la manière dont ils rendent compte au conseil.

Divulgation
Il incombe au président du comité de gouvernance de présider le comité des candidatures et les autres membres du comité des candidatures doivent également être membres du comité de gouvernance. Le comité des candidatures communique avec les diverses entités de nomination et les nominateurs pour rechercher un équilibre des compétences des administrateurs.

8. RÉMUNÉRATION

Ligne directrice
Le conseil devrait nommer un comité de rémunération composé entièrement d'administrateurs indépendants pour faire des recommandations au conseil concernant les directeurs généraux et la rémunération des administrateurs.

Divulgation
Le conseil a confié au comité des ressources humaines la responsabilité de présenter une recommandation annuelle au conseil quant à la méthode et au niveau de rémunération que le directeur général devrait recevoir, en fonction de comparaisons avec le marché et du rendement personnel.

Le comité de gouvernance a la responsabilité de présenter une recommandation au conseil, de temps à autre, quant au niveau de rémunération que les administrateurs devraient recevoir.

9. ÉVALUATIONS RÉGULIÈRES DU CONSEIL

Ligne directrice
Le conseil, ses comités et chaque administrateur doivent être régulièrement évalués quant à leur efficacité et leur contribution.

Divulgation
Le conseil a adopté un processus d'évaluation formel dans le cadre duquel chaque administrateur effectue annuellement une évaluation de l'efficacité du conseil. Des objectifs d'attentes en matière d'assiduité pour les administrateurs ont été établis.