Célébrons notre histoire

Aéroport de Prince-George

Alors que nous continuons à faire progresser nos services vers Prince George et le nord de la Colombie-Britannique, nous apprécions tous ceux qui ont travaillé si dur pour nous amener là où nous sommes aujourd'hui.

Les années 1940

La naissance de l'aéroport Prince George (YXS) remonte à 1940 lorsque le conseil municipal Prince George a choisi l'emplacement actuel, puis en 1941, la piste principale (14-32) a été achevée. Avec les vols opérés par Pan American Airways le long de la route Seattle Washington-Fairbanks Alaska (via Prince George Colombie-Britannique, Juneau Alaska et Whitehorse Yukon), notre connexion avec le monde a été établie.

Canadian Pacific Airlines a rapidement ajouté l'aéroport Prince George à son horaire d'itinéraires avec six escales hebdomadaires en 1942. Le premier vol était dans un Lockheed Fourteen, piloté par Sheldon Luck, le premier pilote en chef de CP Air et un pilote d'aviation qui a beaucoup contribué à l'aviation en la région.

La construction de l'aéroport Prince George a été achevée le 9 août 1945. A cette époque, il avait trois 5 000 pieds. pistes, formant le triangle traditionnel. L'ancien aéroport de la ville a été fermé et Pan American Airways, Canadian Pacific Airlines, l'Aviation royale du Canada et l'United States Air Force ont utilisé le nouveau site.


Les années 1950

En 1951, Canadian Pacific Airlines est revenu aux DC-3 des DC-4 lorsque des restrictions de poids ont été mises en vigueur parce que les avions plus lourds endommageaient les pistes. On a estimé que la construction en temps de guerre du système de pistes avait été précipitée et que la qualité avait été compromise. Central avant JC Air (plus tard connu sous le nom de Pacific Western Airlines) a également commencé à desservir Prince George avec des vols réguliers.

Au cours des années suivantes, l'aéroport Prince George a continué de croître et de s'améliorer. En 1953, les premiers feux d'approche sont installés sur la piste 14-32, puis en 1956, les pistes et l'aire de trafic sont toutes refaites et renforcées.

En 1959, le Prince George Flying Club a été créé et a présenté son premier spectacle aérien en mai. Au cours de la même année, l'aéroport Prince George a étendu ses services au terminal en incluant la location de voitures, des distributeurs automatiques et des lignes directes vers les hôtels. Cette même année, nous avons accueilli Northern Mountain Helicopters lors de l'achat du Hangar 1.


Les années 1960

De 1963 à 1967, l'aéroport Prince George a vu des changements continus non seulement à l'aéroport, mais aussi à la ville. Mme P. Richardson a ouvert le premier café/restaurant dans l'aérogare. Une aire de stationnement pour avions a été achevée du côté ouest de l'aire de trafic 1 et, en 1964, la croissance continue des activités a motivé l'aéroport à refaire la surface et à étendre la piste 14-32 à 6 400 pieds. 1965 a vu le boom de Prince George avec l'ouverture de trois usines de pâte à papier dans un rayon de 5 miles de l'aéroport, et en 1967, le complexe de maintenance / caserne de pompiers existant a été construit. Shell et Imperial Oil ont également établi des services de ravitaillement en carburant à cette époque.


Les années 1970

Les années 1970 ont vu une croissance fulgurante pour l'aéroport Prince George à partir de 1971 lorsque des parcmètres ont été installés dans le parking public.

En 1972, Northern Thunderbird Airlines a commencé des vols réguliers vers Edmonton en Alberta, et en 1973, un complexe d'aérogares $2,7 millions et une tour de contrôle ont été officiellement inaugurés le 20 octobre, à leur emplacement actuel. L'aérogare couvrait 20 340 pieds carrés et disposait d'une zone de bagages fermée, de huit comptoirs d'enregistrement, d'un hippodrome de bagages, d'un restaurant de 70 places, d'un bar de 70 places, de 4 comptoirs de location de voitures, d'un parking pour 215 véhicules et des dernières nouveautés illustrées et bilingues. signalisation. Avec cela, la sécurité est devenue une préoccupation croissante, en particulier avec la montée du terrorisme international. Une clôture de sécurité à mailles losangées de 7 pieds de haut a rapidement été installée autour du périmètre de l'aéroport pour sécuriser le côté piste. Des clôtures similaires ont été installées dans 23 autres aéroports du Canada dans le cadre d'une mesure nationale.

En 1975, la piste 14-32 a été refaite et prolongée de 1 000 pieds supplémentaires. à 7 400 pieds. de longueur, pour un coût de $1,7 million. Une nouvelle route d'entrée de l'aéroport a été construite afin de permettre cette expansion. La salle d'attente des départs a été construite afin de permettre cet agrandissement. La salle d'attente des départs a été construite et des détecteurs de métaux ont été installés pour fouiller tous les bagages à main. La salle d'attente se composait d'une barrière de verre, qui a ensuite été prolongée jusqu'au plafond car certains sympathisants avaient l'habitude de jeter des objets par-dessus le mur.

Malheureusement, la même année, le directeur de l'aéroport, Sandy Sanderson, est décédé tragiquement d'une crise cardiaque deux semaines après sa retraite (qui avait occupé ce poste pendant 20 ans).

Stikine Holdings a officiellement proposé de créer un lac artificiel pour une base d'hydravions en 1976 sur 150 acres au sud de l'aéroport. Le projet devait comporter plusieurs phases, dont une installation d'atterrissage, un hôtel, une aire de service et un héliport. Malheureusement, aucun développement n'a été entrepris.


Les années 1980

Les années 1980 n'étaient pas très différentes pour l'aéroport Prince George car ils ont continué à améliorer les services à partir de 1981 avec la refonte de toutes les voies de circulation, une extension de la caserne de pompiers existante a été construite et une boutique de cadeaux a été ouverte par United Way. Peu de temps après, le bail a été repris par Linda Stacey, qui exploitait l'entreprise sous le nom de Linda's Gift Shop.

En 1985, la sensibilisation à la sécurité a été renforcée en raison de l'augmentation du terrorisme à l'échelle internationale. Une base d'hydravions à South Fort George a été établie avec un prix d'achat auprès de la ville de $1.00. La ville a également zoné un aérodrome de 621 mètres près du lac Ness. Il s'agissait autrefois d'une piste d'atterrissage privée (maintenant le North Cariboo Airpark) et comprend un hangar en T pouvant accueillir sept avions. Les mises à niveau de l'aéroport Prince George se sont poursuivies avec un éclairage à haute intensité pour la piste 15-33, la mise à niveau des routes d'accès au terminal et un nouveau système de parcomètre, permettant de payer les compteurs depuis l'intérieur du bâtiment du terminal. Budget Rental a construit un centre de service $150 000 sur place et a présenté une offre spéciale de $4,95 pendant deux jours plus le kilométrage, pour les clients lors de leur week-end d'ouverture.

Cette même année, l'aéroport Prince George a vu le premier comité consultatif communautaire formé et présidé par M. Charles McCaffray. Le Comité a ensuite été présidé par M. Greg Jyadzek et M. James Blake. L'année suivante, les aires de trafic de l'aéroport ont été refaites et un système d'éclairage au sol a été installé.

1987 a été une autre année historique pour l'aéroport Prince George, car une étude d'impact économique a montré que l'aéroport a contribué plus de $32 millions de produit intérieur brut à l'économie provinciale. L'aéroport a été classé au 12e rang des employeurs de la région avec plus de 320 personnes employées. Cette année a également été le début d'Air avant JC introduisant quatre vols par jour sur Dash 8, et Christine Legault est devenue la première femme gestionnaire d'aéroport de l'aéroport et de la région.

L'année suivante, le comité consultatif de l'aéroport a été formé et est devenu très actif dans la poursuite des développements de l'aéroport. La avant JC Le Corps des commissionnaires a mis en place un service de garde 24 heures sur 24.


Les années 1990

En 1991, l'aéroport Prince George fête ses 50 ans et attire 5 000 personnes. La première exposition d'art de l'aéroport mettant en vedette « Artistes au travail » a eu lieu dans le hall principal de l'aérogare, probablement la première du genre dans un aéroport canadien. Des modifications de l'installation ont été mises en œuvre pour prévenir les déversements de carburant. Un certain nombre d'améliorations ont été apportées, notamment un système de gicleurs côté piste, des réparations à l'aire de trafic principale, un bâtiment d'entreposage de matériel, des modifications au bâtiment de service combiné et des achats d'équipement mobile.

Une distinction bien méritée a été décernée à l'aéroport Prince George en 1992, puisqu'il a reçu le prix du «meilleur aéroport global» dans le cadre du programme d'excellence aéroportuaire de la région du Pacifique, pour l'année 1991. Cette même année, un système d'atterrissage aux instruments $2 millions était en construction, Forster Les Services alimentaires ont repris l'exploitation du restaurant / salon et le premier pont de chargement a été promis par Transports Canada.

Le 13 juillet 1994, le ministre des Transports a publié la Politique nationale des aéroports et le Conseil consultatif de l'aéroport a été autorisé à travailler au transfert de la gestion, de l'exploitation et de l'entretien de l'aéroport. En août, Sa Majesté la Reine a inauguré solennellement le campus Prince George de l'Université du Nord de la Colombie-Britannique.

Les trois pistes de l'aéroport sont désormais 15-33 (7 400 pieds), 06-24 (5 625 pieds) et 01-19 (4 400 pieds). Il y a quatre aires de toucher des hélicoptères et tous les services sont fournis par une tour de contrôle. Une station d'information de vol, un bureau météorologique, deux concessions de carburant, des services d'intervention d'urgence, l'entretien de l'aérodrome et le avant JC Des corps de commissionnaires (service de garde 24 heures sur 24) existent.

En 1997, la Corporation de développement de la région Prince George a formé un comité de planification dont le rôle était de déterminer si Prince George voulait ou devait accepter la cession de l'Aéroport.


Les années 2000

Le nouveau millénaire a vu le premier conseil d'administration soumettre une demande d'incorporation, et l'administration aéroportuaire Prince George a été constituée le 27 juillet 2000. Le conseil d'administration fondateur comprenait James Blake (président), Jerry Deere, Ronald Epp, Lynne Fehr, Valérie Giles, Neil King, Neil Meagher, Scott Pollard, Michael Tkachuk, David Wilbur et David Wilson ; le directeur général fondateur de l'aéroport était Stieg Hoeg. L'année suivante, l'Aéroport Prince George entame sa transformation pour devenir une Autorité Aéroportuaire.

Le 27 janvier 2003, le ministre des Transports David Collenette a annoncé la signature d'une entente de transfert du contrôle de l'aéroport Prince George du gouvernement du Canada à l'administration aéroportuaire. Le transfert des opérations à une autorité aéroportuaire gérée localement a eu lieu à 23 h 59 min 59 s le 31 mars. La politique nationale des aéroports a expiré le 1er avril et l'aéroport Prince George a été le dernier aéroport national à être transféré. La cérémonie de transfert a eu lieu le 11 avril. Le ministre des Ressources naturelles Herb Dhaliwal, au nom du ministre des Transports David Collenette, était présent à la cérémonie.

Depuis le transfert, un plan d'affaires agressif a été mis en place, axé sur l'amélioration de l'infrastructure et des services de l'aéroport pour attirer les services aériens transfrontaliers et internationaux. Construire un aéroport qui représente vraiment les besoins du tourisme, des affaires et des résidents du nord de la Colombie-Britannique. Lors du transfert, l'aéroport a reçu près de $3 millions de nouvelles actions Rollins du gouvernement fédéral, ce qu'aucun autre aéroport n'a réalisé. De plus, en 2003, le gouvernement provincial a fourni $4 millions à l'Autorité aéroportuaire. Trois millions ont été consacrés à la phase 1 de la construction de l'aérogare qui s'est concentrée sur l'expansion de la salle d'attente de sécurité et des services d'enregistrement des bagages. L'administration aéroportuaire Prince George (PGAA) a été l'un des premiers aéroports au Canada à avoir un système de contrôle continu « derrière la maison » après le 11 septembre. Les $1 millions restants ont financé l'étude de faisabilité des pistes. Dans le cadre de l'Initiative d'ajustement économique communautaire de l'industrie du bois d'oeuvre, le gouvernement fédéral a annoncé un financement de $1,85 million pour aider l'administration aéroportuaire Prince George à construire la phase 2 d'une installation de $5,8 millions pour les arrivées internationales et les services frontaliers du Canada.

En 2004, la construction de la nouvelle salle d'attente de sécurité et des services d'enregistrement des bagages a été achevée. La construction a commencé aux arrivées internationales et aux installations des services frontaliers du Canada.

L'autorité aéroportuaire du Prince George et la ville du Prince George ont signé un accord pour établir des arrangements mutuellement acceptables afin de définir des principes et de définir un mécanisme pour conclure des accords d'exploitation spécifiques si nécessaire ; et fournir une base solide pour les consultations continues afin d'assurer à la fois à la Ville et à l'Autorité une certitude appropriée dans leur relation.

La phase 2 de l'aérogare a été achevée en 2005, et le premier ministre Gordon Campbell a participé à la cérémonie d'ouverture des nouvelles installations des arrivées internationales et des services frontaliers du Canada. Les installations des arrivées internationales et des services frontaliers du Canada ont permis des vols nolisés directs vers des destinations internationales, ce qui a produit les premiers vols vers Puerto Vallarta, au Mexique.

2005 a été une autre année primée alors que la construction de l'agrandissement a attiré l'attention architecturale internationale avec l'autorité aéroportuaire Prince George et notre architecte, McFarlane Green, récompensé par trois prix majeurs ; 2005 Médaille du lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique, 2005 North America Wood Design Award Citation et 2005 British Columbia Wood Award. De plus, l'Autorité aéroportuaire Prince George a été reconnue par le British Columbia Aviation Council comme « Aéroport de l'année ». Cette même année, le gouvernement fédéral a renoncé à une dette de près de $4,2 millions.

L'agrandissement de la piste de $33 millions, qui a augmenté la longueur de la piste de 7 400 pieds à 11 400 pieds, est devenu un projet confirmé en 2006 avec l'annonce par le Northern Development Initiative Trust d'un prêt de $11 millions à l'Autorité aéroportuaire. Cette expansion faciliterait les plus gros avions de fret et de passagers que l'autorité aéroportuaire Prince George poursuivait agressivement. La construction de ce projet a été proposée pour 2007.

En réponse à la demande du public cette même année, la PGAA a approuvé la construction d'un nouveau stationnement avec une capacité de stationnement accrue ainsi que des mesures de sécurité améliorées. La construction a été achevée à l'automne. La PGAA a également reçu sa désignation SuperHost et a été le premier aéroport de l'Ouest canadien et le troisième au pays à la recevoir.

En janvier 2007, l'honorable Gary Lunn, ministre des Ressources naturelles, a annoncé l'engagement du gouvernement fédéral de $11 millions envers le projet d'agrandissement de la piste de l'aéroport. Plus tard dans l'année, un prêt de $11 millions, gracieuseté du Northern Development Initiatives Trust, a été accordé au projet d'agrandissement de la piste, tandis que le premier ministre Gordon Campbell a annoncé que la province de la Colombie-Britannique contribuerait également $11 millions au projet. L'Autorité aéroportuaire Prince George est reconnaissante du soutien très solide fourni par tous ses partenaires financiers et se réjouit de nombreuses années passionnantes à venir.